Les enfants sourds porteurs d'implants cochléaires

Forum pour parents d'enfants sourds qui portent ou vont porter des implants cochléaires
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Retour en France...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Retour en France...   Lun 25 Oct 2010 - 21:31

Revenu de Louisiane où j'ai enseigné durant 6 ans le français et les lettres classiques, j'ai fait ma rentrée cette année dans un collège/lycée français.
Dans ma classe de seconde, l'une de mes élèves est mono-implantée depuis sa sixième, après avoir entendu jusqu'à 10 ans.
Surpris de constater qu'elle utilisait la lecture labiale et parfois les signes pour comprendre et se faire comprendre de ses camarades et de moi, je suis allé la rencontrer pour la questionner.
En effet, dans les établissements dans lesquels j'ai enseigné aux Etats-Unis, je fus confronté à des enfants et adolescents, parfois des adultes, mono-implantés et bi-implantés. Or, aucun n'avait recours à ces deux méthodes pour appréhender le monde et s'y faire une place: tous utilisaient - ou avaient utilisé - une méthode inventée dans les années 40, appelée AVT, et développée notamment par la John Tracy Clinic en Californie, et enseignée dans de nombreuses universités, comme celles du Texas, de l'Utah ou de Floride, pour ne citer que celles-là.
Cette jeune fille m'a orienté vers ce forum devant ma surprise et, disons-le, mon incompréhension quant à l'ignorance de cette technique en France - selon elle.
J'ai parcouru le site longuement avant de m'inscrire et ai pu voir de vives controverses sur cette méthode, surtout entre quatre protagonistes, à savoir "Invité", "Julysde", "Orphéa" et "JJ".

Nombre de mes collègues américains ont une formation dans la langue des signes, certains même sont diplômés; toutefois, ils ne rechignent pas à oraliser avec des sourds implantés qui n'utilisent pas la langue des signes ou le langage parlé complété.
Mes collègues français - dont aucun n'est formé à ces méthodes, m'ont-ils affirmé - ont cependant un avis tranché sur la question et préfèrent utiliser, même maladroitement, des signes et ralentir leur débit verbal avec d'autres élèves implantés ou appareillés plutôt que de porter leurs efforts sur la compréhension purement oraliste de leur cours, partant du principe qu'un enfant/adolescent/adulte sourd implanté entend et entendra toujours moins bien qu'un entendant.

Or, j'ai constaté le contraire aux Etats-Unis dans mes classes, dans mes écoles, et dans l'expérience de mes collègues outre-atlantiques.

C'est donc avec un regard d'autant plus attentif qu'il est intrigué, que je vais continuer de parcourir ce forum, pour essayer de comprendre comment et pourquoi des sourds implantés ou appareillés ont préféré et préfèrent encore - si je lis bien ce que vous écrivez - des méthodes "non orales" pour vivre lors même qu'ils sont "équipés" pour entendre et écouter parfaitement, sinon correctement.

Prof.
Revenir en haut Aller en bas
titouz22

avatar

Nombre de messages : 367
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: Re: Retour en France...   Lun 25 Oct 2010 - 22:30

Bonjour prof, en tant que maman d'enfant sourd ce que je peux déjà dire c'est que lorsque les parents sont entendants souvent il se fient aux conseils des orthophonistes et des différents spécialistes qui suivent leurs enfants.

pourquoi en France une telle politique ???? sûrement car ici chez nous nous avons un discours qui maintient qu'en enfant implanté est et restera toujours sourd avant tout. Sans son implant il n'entend pas ce qui est le cas dans le bain, a la mer, a la piscine. Alors des parents font le choix d'apprendre la lsf pour cette raison. D'autres le font car étant donné qu'il est sourd il doit connaitre sa culture qui passe bien sur par la LSF.

Peut être est ce aussi au cas où l'implantation de l'enfant ne fonctionne pas bien dans ce cas il aura toujours lsf en secours.

Pour ma part j'utilise le francais signé pour le moment c'est a dire que je signe que quelques mots d'une phrase. Cette technique est surtout utile avant 'limplant pour établir une communication avec l'enfant mais par la suite permet d'après les orthophonistes aux enfants implantés de mettre une image sur un mot ce qui les aide dans l'oralisation.

Pour ce qui est du LPC c'est également une aide lorsque l'enfant ne porte pas l'implant. Naturellement nos enfants apprennent a lire sur les lèvres alors cette méthode les aides lorsque des mots se ressemblent. Nombreuses personnes vous diront que les personnes implantées captent parfois mal les messages en milieu bruyant notamment en classe et que le lcp peut être une aide précieuse, une aide précieuse aussi pour l'apprentissage du francais.

Après que penser de la méthode Av personnelement je n'en sais rien. Je pense que tous les parents que nous sonnes essayons de faire le mieux pour nos enfants et avant tout d'opter pour le plus de méthode possible pour les aider , pour communiquer et pour au cas où l'implant s'averait pas très concluant.

J'ai participé recemment a une réunion sur la scolarisation des enfants implantés et non je ne peux pas dire que l'implantation soit toujours une réussite et qu'à tous les coups les enfants arrivent au niveau que des enfants entendants. Ils ont parfois beaucoup de difficultés. Les méthodes citées précedement peuvent alors les aider.

Par contre je me demande quand même dans les pays utilisant la méthode AV quel est le sentiment de ces enfants totalement coupés de leur monde ? a l'adolescence comment réagissent ils finalement ? ils se considèrent commes des entendants a 100 % chose qu'on a voulu leur inculcer ou se sentent ils moitié moitié ? la crise d'identité n'est elle pas encore plus forte ?

Pour le moment par manque de temps nous n'apprenons pas la LSF mais seulement quelques signes mais je sais que si un jour Nathan nous le reclame nous le ferons pour lui car nous n'oublions pas avant tout qu'il est né sourd.
Nous avons fait le choix de l'implant non pas pour regnier cerre surdité mais pour qu'il puisse s'integrer au mieux dans cette société qui dirons nous ne fera pas l'effort de s'adapter a lui en parlant la LSF. Malheureusement c'est a lui de s'adapter en apprenant a oraliser et a comprendre mais nous avons fait ce choix pour son futur, pour qu'il puisse communiquer avec le plus grand monde et pour qu'il puisse connaitre la joie de danser, d'entendre les oiseaux... tout en lui offrant s'il le souhaite la possibilité d'être bilingue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JJ



Nombre de messages : 226
Localisation : Paris
Date d'inscription : 16/06/2007

MessageSujet: Re: Retour en France...   Mar 26 Oct 2010 - 1:30

bonsoir prof,

Puisqu'il est question de moi, je veux juste ajouter quelques remarques:

Si j'ai réagi, et parfois vivement c'est moins sur l'AVT que sur le ton général de la discution. Et d'abord pour une raison bien simple. Ici, en France l'AVT personne ou presque n'y connait rien. Je crois que le fait quil n'y ait pas de professionnel qui l'utilise en France passait pour hérétique. De plus il y avait un je ne sais quoi d'hédoniste dans l'argumentation (le plaisir de parler, l'apprentissage par le jeu si je me souviens bien) qui me gêne prodigieusement. Tout ceci pour dire que ce n'est pas un rejet de la méthode a priori mais plutôt de la manière dont elle nous etait (vigoureusement) présentée.

Par ailleurs, dans ton message il est question de l'utilisation des signes.
D'après ce que je commence à comprendre de la situation de la surdité ici, il y a un fort rejet historique de l'oralisation (il n'est pas rare de ce voir jetter à la figure le Congrès de Milan, qui est aujourd'hui un gaillard centenaire). Ce qui explique la frilosité de certains professionnels envers l'oral.

Il y a tout de même des solutions pour faire le choix de l'oral, notemment avec l'usage du LPC permet une approche beaucoup plus fine de la langue.

Maintenant pour l'aspect , comminication, pragmatique ..... il est normalement pris dans la réducation orthophonique.

Bon il est tard, on pourra reprendre tout ca plus tôt

JJ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour en France...   Mar 26 Oct 2010 - 22:24

JJ,
j'avoue ne pas avoir compris votre premier paragraphe: "un je ne sais quoi d'hédoniste dans l'argumentation", vous parlez de la méthode AVT ou de la personne qui vous a exposé la méthode?

En outre, après avoir relu vos messages, ainsi que ceux de Orphéa et de Julysde, je crois comprendre que ce ne sont pas seulement les professionnels qui sont frileux, mais aussi les parents, non? Comment expliquez-vous que les professionnels ne soient pas plus au fait de cette méthode? Mauvaise formation, "protectionnisme", ou simplement ignorance?

Mais j'en viens à ce qui m'intéresse énormément, en tant que professionnel de la langue. Vous parlez enfin d'"une approche plus fine de la langue" grâce à l'utilisation de la LPC: qu'est-ce qu'"une approche plus fine de la langue"? En tant qu'enseignant de lettres, je reconnais ne pas saisir ce que vous dites: est-ce plus fin grammaticalement, syntaxiquement, d'un point de vue syllabique, ou autre? Peut-être est-ce un terme "orthophoniste"?
Dites m'en davantage car je suis intrigué.
Revenir en haut Aller en bas
julysde

avatar

Nombre de messages : 271
Age : 32
Localisation : Narbonne
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Retour en France...   Mar 26 Oct 2010 - 22:51

Je viens par là,

Quel rapport avec les parents?

J'avoue que moi je n'ai rien compris du tout à ce que vous nous avez exposer dans le premier post.

La méthode AVT est purement américain et anglais.
Il nous a jamais été proposé en France.

Si vous voulez en savoir plus du LPC, venez en France et vous allez rencontrer les professionnels du LPC et du LSF.

J'aimerais qu'on arrête de comparer les méthodes en France et les autres pays. Premièrement, la politique n'est pas la même. deuxièmement, nous n'avons pas plus de moyens, troisièmement nous ne parlons pas de la même langue.
Du coup, on n'a pas du tout la même vision de la vie.

Je suis une pure oraliste mais j'aime la langue des signes et le LPC.

Vous ne voyez pas l'intérêt de l'utilisation du LPC??
je vous demande donc de boucher vos oreilles, essayer de lire sur les lèvres en FRANCAIS. Puis essayer de trouver les bon mots entre Pain/Main/Nain/Bain/Faim...
Le LPC sert à repérer la bonne prononciation du mot et ne pas confondre entre B et P.

Bref je laisse tombé sur tout ce qui concerne l'AVT. Je trouve cette méthode stupide et trop autoritaire. (c'est mon avis) Si un jour, je devrais assister à une séance de cette méthode là, je verrais si elle est bien ou non.

Je ne suis pas une protagoniste comme vous dites si bien. Je suis juste une adulte bi-implantée depuis 2 ans à droite et 3 semaines à gauche et qui a 25 ans et demi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://implantcochleaire99.skyrock.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour en France...   Mer 27 Oct 2010 - 0:10

C'est cela l'accueil à la Française? Cela ne me manquait pas.
Vous travaillez dans l'hôtellerie, non?

Je suis profondément abasourdi: je suis venu sur l'invitation d'une jeune fille, une élève, qui m'a affirmé que ce forum était représentatif de ce que ressentait les enfants/adultes sourds implantés ainsi que leurs parents.
Je suis venu pour poser des questions, nullement pour y être montrer du doigt.

Vous ne lisez par les messages des gens à qui vous répondez; vous ne comprenez pas non plus comment avance la science et la médecine (car la LPC est née...aux Etats-Unis); vous ne connaissez pas les définitions des mots "stupide" et "autoritaire"; vous ne connaissez pas - non plus - le sens du mot "protagoniste".

Au regard de tout cela, je comprends que vous n'ayez rien compris ce que j'ai exposé.

Je ne tolère pas d'être agressé par qui que ce soit, que cette personne ait 60 ans ou QUE 25,5, qu'elle soit entendante ou bi-implantée.

Et si vous venez par là, moi je m'en vais sur d'autres forums moins vindicatifs et capables de répondre à de simples questions sans qu'une protagoniste, une jeune fille agressive, se sente blessée dans son petit égo.

Ma visite chez vous fut courte, mais très - trop- instructive...
Revenir en haut Aller en bas
JJ



Nombre de messages : 226
Localisation : Paris
Date d'inscription : 16/06/2007

MessageSujet: Re: Retour en France...   Mer 27 Oct 2010 - 2:27

bonjour

je vous ai repondu tard aussi n'ai je peut être pas été clair.

Concernant l'approche hédoniste (mais mes souvenirs sont assez lointains) il s'agit plus de la présentation qui a été faite de l'AVT que de l'AVT lui même, qu'encore une fois je ne connais pas.
Les parents, nous utilisons les outils qui nous sont proposés. Quant à la frilosité; je parle de frilosité de certains à l'oralisme, comme je vous l'ai dit ,je crois que c'est en grande partie du fait de l'histoire et de l'existance en France d'un fort courant signant.
Pourquoi n'utilise-t-on pas l'AVT en France ? peut être mais je ne peux en juger les professionnels n'estiment-il pas l'apport suffisant ou bien estiment-ils que les outils dont ils disposent (en terme d'orthophonie, de phoniatr(erie ??) de soutien de LPC ....) donne des résultats suffisant ?

Pour ce qui est enfin de l'approche fine de la langue. Nous sommes d'accord que la langue des signes, même si elle peut être utile à la communication, n'apporte rien pour l'acquisition des langues. L'enfant implanté va se débrouiller et lire sur les levres mais 1) des sons différents ont la même apparence la biale et 2) les enfants prennent les mots le plus chargés de sens (les noms les verbes) et se débrouillent pour donner un sens à la phrase. Le LCP, en codant TOUT les sons de la phrase va rememettre à leur place les déterminants, les coordianations, les conjonctions ...... C'est en cela que je parle de comphréension fine.
Un enfant implanté aujourd'hui va très vite se débrouiller seul dans la compréhension ( et nous, parents de nous extasier sur sa capacité à comprendre nos messages). Mais lorsqu'il s'agit de langue il faut un gros travail dont le LPC est un des outils pour comprendre le sens précis de la phrase, puis les infiormations induites, les sous - entendus les références historiques ou littéraires ....

Tu as remarqué que je ne place pas l'AVT dans ce schéma, mais c'est simplement parce que, encore une fois je ne sais pas ce que c'est.

JJ


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julysde

avatar

Nombre de messages : 271
Age : 32
Localisation : Narbonne
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Retour en France...   Mer 27 Oct 2010 - 10:09

Je ne travaille pas du tout dans l'hôtellerie.
Je travaille dans le paramédical, Auxiliaire de puériculture.
ce n'est pas du tout la même chose.
Alors avant de penser dans quel domaine on est ou ce que l'on croie comprendre, renseignez vous un peu mieux.

Ah oui, je ne connais pas la définition de ces mots?

Protagoniste: personnage, acteur. Or suis une humaine française et non virtuelle.
Autoritaire: strict, sans liberté, tyrannie...
stupide: absurde, idiot.

Ah j'ai été agressive? Oui peut être, j'ai juste sorti ma colère car je n'entend parlé que de cela alors qu'il n'existe pas en France.
Comment parler d'une méthode qui est inexistante en France, de quelque chose que nous ne connaissons pas??

Vous allez me dire en discutant, on peut apprendre et comprendre ce qu'est l'AVT.
Mais de mon coté, je crois que ce que je vois donc je comprend que ce que je vois.

Me sentir dans mon petit égo? Vous me faites rire. Je ne me sens pas du tout blessée.
Il y a pire dans la vie que sa petite personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://implantcochleaire99.skyrock.com/
Orphéa

avatar

Nombre de messages : 468
Age : 30
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Retour en France...   Mer 27 Oct 2010 - 10:50

Prof a écrit:
C'est donc avec un regard d'autant plus attentif qu'il est intrigué, que je vais continuer de parcourir ce forum, pour essayer de comprendre comment et pourquoi des sourds implantés ou appareillés ont préféré et préfèrent encore - si je lis bien ce que vous écrivez - des méthodes "non orales" pour vivre lors même qu'ils sont "équipés" pour entendre et écouter parfaitement, sinon correctement.

Prof.

Bonjour,

Pourquoi signer quand on est implanté ? mais parce qu'avec un implant, on est toujours sourd ! un implant n'enlèvera jamais la surdité.
Pour beaucoup de raison et notamment, rappelons-le, si on débranche tout, on se retrouve dans le silence.

Pour moi la LSF est primordial à mon épanouissement et mon identité de sourde.

Je la pratique encore très souvent, avec mon conjoint le soir, mais aussi avec mes amis sourds tout simplement. Et même entre implantés (qui connaissent la lsf), on signe ! même si on s'entend !

L'AVT, c'est, selon moi, une méthode pour éliminer les sourds et faire de nous de parfait petits "faux entendants" qui agissent et vivent comme les entendants sans l'être vraiment ! et ca, non, je suis contre.

Enfin, bref, je crois qu'on en a assez parlé sur ce forum et je rejoins l'avis de July.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour en France...   Mer 27 Oct 2010 - 11:34

Je constate avec regret que la discussion est impossible. Je ne posais que des questions, je ne voulais nullement abattre la Bastille.

Je remercie JJ pour sa réponse pondérée, constructive, et neutre. Il est à regretter que cette personne soit la seule à savoir ce que "accueil" veut dire.

Comment les membres de ce forum peuvent tolérer que certains d'entre eux agressent les nouveaux venus? Cela jette le discrédit sur cet espace d'échanges...

En ce qui concerne l'égocentrique illettrée et analphabète de QUE 25,5 ans, il n'y a rien à gagner avec des gens qui n'ont rien à donner, il n'y a rien à gagner avec des gens qui n'ont rien à perdre. Ce fut donc un plaisir de fin gourmet que de vous lire...

Bonne continuation aux gens de bonnes volontés et à ceux qui ont su garder leur ouverture d'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour en France...   Mer 27 Oct 2010 - 13:07

Je suis désolée, Julysde, mais L'AVT n'est pas exclusivement anglo-américain. Il est utilisé aussi en Inde (donc, pas une question de ressources - moi j'ai vu de mes propres yeux une école où les mamans travaillent avec les enfants dans plusieurs langues indiennes), Taiwan, Canada (Québec inclus), Australie, Afrique du Sud, Allemagne, Suisse, Espagne, Singapour, Israel, Argentine, Mexique, et beaucoup d'autres pays.

Si vous n'êtes pas d'accord avec l'AVT, ça ne me derange pas, mais c'est important quand-même de comparer avec les autres pays...pour tout! C'est pas une question de dire qu'un pays est meilleur qu'un autre, c'est une question de partager les connaissances. C'est comme ça qu'on développe les nouvelles technologies et les nouvelles méthodes.

Pour LPC, L'autre jour j'étais sur un site américain pour les parents d'enfants sourds où quelqu'un a posé la question "pourquoi on n'utilise pas beaucoup le LPC aux Etats-Unis?" Et l'expert a répondu que le LPC marche mieux en français qu'en anglais parce qu'en français l'orthographe est très régulière! Donc, bon, quelqu'un qui n'a jamais appris le français....Moi je trouve que c'est un exemple d'une personne qui n'accepte pas la recherche sur une méthode parce qu'il dit que c'est une autre langue, un autre pays, pourquoi ça marcherait aussi pour nous? (En fait, ma théorie personelle, pas du tout scientifique, c'est que c'est trop difficile de coder en anglais - trop de groupes consonantiques et diphthongs! Bon, en réalité je crois que c'est parce que le LPC a été inventé peu avant le moment où les Sourds ont monté leur mouvement, notamment avec la manifestation "Deaf President Now!," et le LPC est disparu entre les deux extrèmes...nous aimons bien les extrèmes aux Etats-Unis).

Mais pour répondre à prof, même aux Etats-Unis (mon pays d'origine), l'AVT n'est pas partout. Aux Etats-Unis il y a plusieurs instituts de formation pour les professeurs de jeunes sourds, dont un certain pourcentage (je dirais le quart, juste comme ça) qui sont oralistes - John Tracy, Utah State, Clarke/Smith College, Hartford. Après il y a des universités qui préparent les profs à enseigner dans les écoles bilingues ASL-anglais (Gallaudet, UC San Diego, Northridge), et les programmes plutôt "communication totale" (tout le reste, dont la majorité d'universités publiques). A ma connaissance, il n'éxiste qu'un institut de formation pour les professeurs de jeunes sourds en France, à Chambéry. Pour ça, je suis d'accord que c'est un problème d'échelle - la France n'a pas besoin de plusieurs instituts différents. Mais ça explique peut-être pourquoi il n'y a pas la place pour beaucoup de philosophies différentes en France.

En plus, pour devenir AVT il faut suivre une formation spécifique et effectuer des stages avec une personne déjà certifiée. Je ne crois pas que cette formation soit disponible en français. Donc un autre problème...Un diplôme d'AVT a été crée en Angleterre recemment (à Manchester, je crois), mais je penses que c'est le seul en Europe. Donc, voilà, il faut être motivé...

Pour le débat de Milan, signes vs. oralisme, etc, ce n'est pas (du tout) moins controversé aux Etats-Unis...La question d'AVT et plutôt une question de méthode vers l'oralisme (oralisme pur/LPC)...Je pense que si vous allez à San Francisco ou à Maryland, vous trouverez plus de communication totale que d'AVT. Il y a des régions très oralistes aux Etats-Unis (Saint Louis, Atlanta) et des régions plus "signantes" (Maryland, Californie).

bon, c'est "mes deux centimes (de dollar)"...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour en France...   Mer 27 Oct 2010 - 13:39

Bon, pour Julysde, je n'ai rien à ajouter...juste que j'espère qu'elle porte un implant Neurelec, parce que sinon il me semble qu'elle profite quand-même des technologies anglosaxonnes.

Mais pour Orphéa, ça m'étonne un peu que tu utilises ces mots...car c'est la même chose que beaucoup de Sourds disent sur l'implant (tu le sais bien).

Déjà, je crois que la culture Sourde est plus forte que ça. Mais si il y a une vraie menace, je dirais que c'est plutot l'implant que l'AVT. Il y a beaucoup d'enfants implantés en France qui ne connaissent pas du tout la LSF, et ça n'a rien à voir avec l'AVT.

Moi je pense que la langue des signes est belle est riche....je préfère qu'elle reste une vraie langue au lieu de devenir une béquille pour l'apprentissage de l'oral. Le principe de l'AVT, c'est qu'on a pas besoin de la langue des signes pour apprendre à parler. Ca ne veut pas dire que les enfants ne peuvent pas apprendre la LSF plus tard. Au début on reste sur l'audition pour stimuler, pour développer cette partie du cerveau. Mais plus tard, rien n'empeche l'enfant de découvrir la culture Sourde. Franchement je ne vois pas la difference entre une famille qui ne fait que le LPC et une famille qui fait l'AVT. Le LPC ne donne pas accès à la culture Sourde non plus...mais personne ne dit qu'il est là pour la tuer!



Revenir en haut Aller en bas
Orphéa

avatar

Nombre de messages : 468
Age : 30
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Retour en France...   Mer 27 Oct 2010 - 13:50

Ce que je reproche à l'AVT, c'est de rien donner d'autre à l'enfant que l'oral, l'oral et toujours l'oral !

Et comment fait l'enfant lorsqu'il est débranché ?
Il n'a rien d'autre à quoi se raccrocher ! le LPC ou la LSF donne une autre communication.

L'implant, je suis pour sinon je ne serai pas passée 2 fois sur le billard ! mais pour moi l'implant n'enlève en rien la surdité. Et il est important pour mon équilibre d'avoir aussi la langue des signes dans mon quotidien, tout en étant contente d'entendre avec mes deux implants.
Tout simplement parce que mes implants, oui avec, j'entends mais je ne les mets pas du lever au coucher.
Et que j'aime aussi mon silence de temps en temps.

L'AVT, très franchement, je suis contre (je pense que tout le monde avait bien compris cela); contre parce qu'on ne donne rien à l'enfant sourd pour l'aider lorsqu'il n'a pas la technologie à "porter de main" cad à la plage, à la piscine, la nuit ou encore lorsque tout simplement il n'a pas envie d'entendre.


Mais voila c'est mon avis; il n'appartient qu'a moi.
Et je ne force personne à penser comme moi.


mamaduck a écrit:
Bon, pour Julysde, je n'ai rien à ajouter...juste que j'espère qu'elle porte un implant Neurelec, parce que sinon il me semble qu'elle profite quand-même des technologies anglosaxonnes.

Mais pour Orphéa, ça m'étonne un peu que tu utilises ces mots...car c'est la même chose que beaucoup de Sourds disent sur l'implant (tu le sais bien).

Déjà, je crois que la culture Sourde est plus forte que ça. Mais si il y a une vraie menace, je dirais que c'est plutot l'implant que l'AVT. Il y a beaucoup d'enfants implantés en France qui ne connaissent pas du tout la LSF, et ça n'a rien à voir avec l'AVT.

Moi je pense que la langue des signes est belle est riche....je préfère qu'elle reste une vraie langue au lieu de devenir une béquille pour l'apprentissage de l'oral. Le principe de l'AVT, c'est qu'on a pas besoin de la langue des signes pour apprendre à parler. Ca ne veut pas dire que les enfants ne peuvent pas apprendre la LSF plus tard. Au début on reste sur l'audition pour stimuler, pour développer cette partie du cerveau. Mais plus tard, rien n'empeche l'enfant de découvrir la culture Sourde. Franchement je ne vois pas la difference entre une famille qui ne fait que le LPC et une famille qui fait l'AVT. Le LPC ne donne pas accès à la culture Sourde non plus...mais personne ne dit qu'il est là pour la tuer!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour en France...   Mer 27 Oct 2010 - 14:15

D'accord, je comprends un peu mieux. Mais bon, il y a quand-même des familles qui utilisent l'AVT et la langue des signes. Il y en a qui sont contre aussi, bien sûr. Mais je connais par exemple une famille qui a utilisé que la langue des signes jusqu'au moment où leur fille a été implantée à 4 ou 5 ans. Après ils ont choisi de passer à l'AVT à la maison mais ils participent aussi à la communauté sourde, donc leur fille utilise l'ASL avec ses amis. Et les parents comprennent l'ASL bien sûr.

C'est sur que c'est utile d'avoir un autre moyen de communication pour la piscine, le bain, etc. J'ai vu un blog qui parle d'emmener un tableau blanc à la plage - bon, ça c'est un peu extrème pour moi. Même les plongeurs entendants utilisent les signes, après tout!
Revenir en haut Aller en bas
vifargent



Nombre de messages : 28
Localisation : paris
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Retour en France...   Mer 27 Oct 2010 - 16:47

Je pense que prof cherchait seulement à mieux comprendre ce qui se passe en France. Le pourquoi, le comment ! Et c'est bien !
Se montrer trop radical dans les propos ne peut que nous desservir.
Ce forum m'a enormément apporté à l'annonce de la surdité de ma fille et je ne voudrais pas que la liberté de pensée et d'expression soit fagocité par des extrémismes...

Ici je crois qu'on a le droit de parler autant de lsf, de lpc ou d'avt car dans tous les cas se sont de nos enfants dont nous parlons et des difficultés que nous rencontrons pour qu'ils soient bien dans leur peau et bien dans la société.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tritonbavard.com
titouz22

avatar

Nombre de messages : 367
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: re   Mer 27 Oct 2010 - 18:24

tout a fait d'accord avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julysde

avatar

Nombre de messages : 271
Age : 32
Localisation : Narbonne
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Retour en France...   Mer 27 Oct 2010 - 18:29

Je rejoins tout à fait Orphéa.

et certaines choses de Mamaduck, l'inde a été une colonie des anglais, donc je comprend tout à fait qu'ils utilisent l'AVT.

ce que je ne comprend pas seulement, c'est pourquoi il faut comparer la LSF, ou LPC et l'AVT??
Ce que j'ai voulu dire c'est que les mentalités sont très différentes en Amérique et en France. la culture de ces pays est différente.
vous ne pensez pas? il n'y a pas moyen de comparer... faire des connaissance, il n'y a pas de soucis.

Je porte deux cochlear je sais que c'est anglo-saxonne. Je n'ai rien contre le fait que ce soit étranger (et puis on trouve très rarement de produits français), mais c'est la façon d'éduquer les enfants implantés qui me dérangent... d'après tout ce que j'ai compris, je trouve un peu "violent" pour le cerveau. J'aime quand cela est fait dans la douceur et avec patience. Ayant un diplôme pour travailler avec les enfants, je passe toujours par là, quelque soient l'handicap. Il suffit de s'adapter comme le souhaitent tous parents et les moyens à bord.

J'ai été éduquée dans l'oralisme pure, je ne bénéficiais pas durant l'enfance d'un implant cochléaire.
Je regrette de ne pas m'être intéresse à la langue des signes ni au LPC, pourtant ma mère essayait d'apprendre pour m'aider.
J'ai réalisé il y a 5 ans, que la LSF (enfin plutôt le français signé), je pense que j'aurais moins souffert des incompréhensions, des malentendus...

J'ai trouvé certains propos de "Prof" vraiment déplacés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://implantcochleaire99.skyrock.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour en France...   Mer 27 Oct 2010 - 18:33

Oui, vifargent, tu as tout à fait raison. Après tout, nous sommes tous là pour nos enfants. Donc ça ne vaut pas la peine d'être "pour" ou "contre" quoi que ce soit. Nous sommes tous pour la communication, quelle que soit la méthode.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour en France...   Mer 27 Oct 2010 - 18:58

D'accord, Julysde, je comprends que ça peut être vu comme violent. J'avoue que quand j'ai entendu parler de l'AVT au début, moi aussi j'étais contre. Mais après j'ai regardé quelques videos et parlé avec des familles et des enfants, et j'ai vu que c'était, en fait, ludique et naturel. Je pense que ce n'était pas du tout le cas avant l'implant. Là, je suis d'accord, c'était un peu violent. Mais les choses ont changé depuis. Maintenant, pour un enfant implanté jeune, le "travail" consiste vraiment de jeux, de comptines, de mouvements.

Par exemple, John Tracy Clinic conseille une activité simple pour les jeunes bébés. On lève le bébé sous les bras, et on dit "up up up." Après, on descend le bébé et on dit "down down down" en changeant la fréquence de la voix. Donc c'est juste un jeu. Sinon on joue avec les animaux, le ballon, le tambour. Et on parle tout le temps!

Mais bon, je viens de commencer, donc je ne sais pas tout. J'espère que ça marchera pour ma fille, mais je ne peux pas être sure, donc si jamais il faut changer de chemin, on le fera.

Revenir en haut Aller en bas
titouz22

avatar

Nombre de messages : 367
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: re   Mer 27 Oct 2010 - 20:09

finalement ça se rapproche de ce que je fais au quotidien avec nathan sans nommer ça avt et en y ajoutant quelques signes qui se courent après.

j'utilise les chansons, les livres, le jeux tout pour apprendre en s'amusant... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vifargent



Nombre de messages : 28
Localisation : paris
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Retour en France...   Mer 27 Oct 2010 - 20:49

Oui Titouz 22, ce que l'on fait pour éveiller nos enfants aux sons est très similaire !
Je chante des chansons, je lis des livres, on joue avec son bébé, on fait des puzzles Wink
Ma fille passe tout son temps à jouer. Mais sans apports visuels comme première intention.
C'est finalement très naturel pour l'enfant, c'est ce que font beaucoup de parents sans s'en rendre compte.

Vraiment, le fossé n'est pas grand entre tout ça.
L'important c'est qu'il y ait du sens dans ce que l'on dit ou l'on fait. Le reste...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tritonbavard.com
titouz22

avatar

Nombre de messages : 367
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: re   Mer 27 Oct 2010 - 20:57

moi je le fais d'autant plus que nathan a tendance a ne plus trop me regarder quand je lui parle comme au debut mdr Smile

il en a marre de voir la tête de sa mère!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JJ



Nombre de messages : 226
Localisation : Paris
Date d'inscription : 16/06/2007

MessageSujet: Re: Retour en France...   Jeu 28 Oct 2010 - 16:33

encore cette discussion ..................................
heuresment que nous sommes sur le forum d'enfants implantés sinon ce serait la guerre ouverte.

Il y a juste quelques remarques qui me chiffonne. On a l'impression que la LSF est la langue naturelle des sourds et nécessaires des sourds. Mon garçon vit bien sans la connaitre. (ce n'est pas une manière de relancer le débat).

ensuite il y a ( de nouveau) cette crainte de fatiguer les enfants. Je sais bien que pour les tout petits (dans le SEEFISS de mon fils ils ont qq mois) on commence par des jeux. Mais apprendre c'est un traveil et c'est un travail encore plus dur pour nos enfants sourds. Je le regrette aussi mais nous n'avons pas le choix.
Pour ceux qui comme prof ou moi se sont coltiner les charmes de l'aoriste moyen , ceux ont appris leur verbes irréguliers français, anglais ou allemand ou même leur tables de multiplication voudront bien me préciser où se trouve le côté rigolo de la chose.
Je dis ça à moioitié en plaisantant mais franchement les personnes qui envisagent l'éducation avec l'a priori de rendre les apprentissages interessants et non traumatisants m'inquietent beaucoup.....
JJ


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vifargent



Nombre de messages : 28
Localisation : paris
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Retour en France...   Jeu 28 Oct 2010 - 16:55

Au sujet de l'éducation, on est dans un débat bien plus large que celui concernant l'enfant sourd.

Je te rejoins JJ sur le fait que dans la vie et bien on obtient rien sans travail.
Mon grand, entendant, doit travailler sa grammaire, son passé composé et son piano... et oui, il n'en est pas souvent content.
Les efforts font partis de la vie.
Cela étant dit, on ne fait pas passer les apprentissages de la même façon suivant l'âge de l'enfant.
C'est ce qu'on appelle de la Pédagogie et c'est le travail des profs (normalement).
Un petit apprend beaucoup en jouant. C'est le vecteur premier pour progresser.
Mais ne nous leurrons pas, on demande bcp à nos petits...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tritonbavard.com
titouz22

avatar

Nombre de messages : 367
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: re   Jeu 28 Oct 2010 - 17:25

je suis d'accord avec toi JJ moi je parle de jeu avec nathan car il a 20 mois et il n'y a que ça qui marche a cet âge là pour que ça rentre. je ne peux pas lui faire un cours magistral déjà que de le capter 5 min sur un livre c'est dur alors ..

après je suis bien consciente que dans les années a venir ça sera beaucoup plus scolaire comme apprentissage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour en France...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour en France...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Liens retour et partenariat
» Retour en arrière
» Le retour d'Élie.
» Saint Nicolas de Tolentino et commentaire du jour "Faîtes du bien et prêtez sans rien en retour"
» ON S APPROCHE DU POINT DE NON RETOUR !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les enfants sourds porteurs d'implants cochléaires :: A propos de nos enfants :: Autour de la scolarité-
Sauter vers: