Les enfants sourds porteurs d'implants cochléaires

Forum pour parents d'enfants sourds qui portent ou vont porter des implants cochléaires
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mon témoignage,

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
flovirose

avatar

Nombre de messages : 101
Age : 27
Localisation : Angouleme
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Mon témoignage,   Dim 29 Mar 2009 - 22:11

Je m'appelle Flora, mes parents m'ont mis au monde, je suis née sourde profonde, je n'entendais rien, c'est surtout ma grand mère qui a deviné que je suis sourde car elle a essayé d'applaudir avec ses mains, et je n'avais pas réagi, donc à ce moment là, mes parents m'ont emmené voir un spécialiste. En effet, on a découvert ma surdité profonde due à la naissance... L'oreille de droite: 110 % de perte, oreille de gauche: 90%. Mes parents étaient très surpris, et ennuyés.. Mais ils ont tout fait pour m'éduquer, ils ont été a Paris pour la conférence des sourds, ils ont appris le langage des signes... J'ai pu communiquer avec mes parents grâce aux gestes... Ils ont donné beaucoup du courage pour que je devienne une fille formidable...
A l'age de 3ans, j'ai porté des appareils classiques, j'entendais quelques bruits mais pas tout, ça me faisait peur mais en même temps j'avais envie de découvrir le monde sonore.. Je m'enfermais dans ma bulle de silence... Je passais du temps à regarder les visages, observer comment ils se comportaient, regarder défiler sans cesse les mimiques de la bouche... Je me sentais différente, que je ne venais pas de ce monde, je ne comprenais plus rien..
Vers l'age de 6ans, j'ai grandi, mes parents m'ont expliqué des tas de choses sur la surdité, et mes parents ont décidé de me faire opérer grâce à l'implant cochléaire. J'appréhendais un peu, j'étais encore jeune... A l'hopital, l'infirmière m'a fait une piqure pour m'endormir, ma mère me disait: "ne regarde pas ton bras", je ne l'ai pas écouté, j'ai regardé mon bras, j'avais une grande courage, je voulais agrandir ma force... Pendant que je dormais, on m'a opéré, et ça s'est très bien passé. Dans la salle de réveil, je me réveillais doucement et j'avais senti une grosse douleur venant de mon oreille. J'avais un gros pansement.. On avait même rasé une partie de mes cheveux.. Quand je suis revenue à la maison, j'avais recu des dessins de mes camarades de ma classe (en CE1), ça m'a fait plaisir. Puis quelques semaines plus tard, j'ai enfin mis mon appareil très élaboré, et ça a bouleversé ma vie... J'entends de tout, les oiseaux qui chantent, les voitures, les pleurs des bébés, la musique... J'étais émue, c'était une puissance sonore... C'est devenue une nouvelle vie pour moi. Avant l'implant, j'ai rencontré une fille à la crèche qui est devenue ma meilleure amie depuis... On s'est jamais quittés, elle a toujours été la pour moi. J'ai suivi des cours d'orthophonie pour améliorer ma voix, j'ai laissé tomber le langage des signes car ça me lassait, j'avais envie de parler comme les entendants.
En CE2, ma maitresse m'a fait redoubler à cause de ma surdité, elle trouvait que j'avais des difficultés et que c'est mieux de rattraper le retard.. Alors que j'avais des bonnes notes, même si j'ai quelques difficultés dans quelques matières comme tous les autres élèves. Mes parents ne voulaient pas que je redouble ma CE2, mais la maitresse a tout fait, a beaucoup utilisé d'arguments pour les convaincre... Mes parents n'avaient plus le choix, ils se sont laissés influencés... La maitresse est cruelle, méchante, maligne, supérieure aux autres... J'avais une grande haine à ce moment làa, j'en ai encore aujourdui.. J'ai passé deux années de souffrance avec elle, elle m'a meme frappé, elle m'a insultée, elle aimait me taper, se moquer de moi... C'était horrible pour moi, j'étais traumatisée... Depuis je parle très peu, je ne disais plus rien à mes parents car j'avais peur que la maitresse me tue si je leur dis la vérité. Je n'étais plus avec ma meilleure amie puisqu'elle était en CM1, je me suis fait des nouvelles amies mais je n'étais pas a l'aise... Je n'avais jamais compris ce redoublement,je pleurais souvent toute seule dans mn coin... Je voyais ma meilleure amie ala récré...elle me consolait, elle me soutenait.. En CM2, avec des amis, on a fait une mini pièce de théatre devant toutes les classes, ça a été un gros succès, tout le monde a adoré ma prestation. Comme je suis sourde, j'ai une grande expression du visage et du corps, je fais beaucoup de gestes très droles...
Mes années collège, ça allait un peu mieux, car je me suis fait d'autres amies, elles restaient avec moi, car mes parents et les profs ont prévenu ma surdité au début de l'année devant la classe. J'étais soulagée... J'ai eu mon brevet avec mention assez bien, j'étais fière de moi. C'est les plus belles années de ma vie, j'ai connu l'amour, j'ai connu la belle jeunesse...
Mes années lycée sont devenues les pires années de ma vie, je ne connaissais personne en seconde, personne ne faisait connaissance avec moi, j'étais exclue et abandonnée.. Tout le monde s'en fichait ma surdité, beaucoup de gens se moquent de moi, car je ne parle presque jamais... J'ai pris l'option théâtre en Seconde, j'ai découvert beaucoup de choses, j'ai pu m'exprimer facilement sur scène avec mon corps et ma voix, ça me faisait du bien, je reprenais confiance en moi, je me fichais des autres, je ne pensais qu'a moi... J'ai continué l'option théatre jusqu'a la terminale, car c'est devenu ma passion, et je rêve de devenir une grande actrice et d'etre reconnue au monde, un peu comme Emmanuelle Laborit... Pendant trois années, je restais souvent seule, j'avais peu d'amies, je déprimais beaucoup mais des personnes ne me comprennent pas.. Ils sont immatures, ne pensent qu'a autre chose...
Je suis maintenant en terminale, je vais passer le bac L option théatre, jespere que je vais l'avoir... Après, je veux faire des études dans le domaine du livre, car j'adore lire depuis toute petite, je me vois bien bibliothécaire, ou médiathécaire ou bien archiviste ou encore journaliste... Je suis très curieuse... Je vais essayer de créer ma propre troupe de théâtre, je vais écrire plein d'histoires sur la vie quotidienne des sourds. J'ai l'intention aussi d'écrire mon autobiographie, mon roman racontant mon parcours, mes combats et mes découvertes...
Pour conclure, j'ai vécu une période très difficile, j'ai connu des années de bonheur, mais je vis encore une période difficile... J'ai du mal à accepter ma surdité, je veux etre une entendante comme les autres mais ça n'arrivera jamais. Ce handicap restera en moi pour l'éternité... Voila jespere que mon témoignage vous a touché...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flovirose.skyblog.com
Emma

avatar

Nombre de messages : 33
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Mon témoignage,   Dim 29 Mar 2009 - 23:53

Flora, quand je lis ton témoignage concernant le parcours scolaire, je me dis que nous avons quelques points communs.

Je comprends ce que tu ressens.

Moi-même, j'ai eu des moments de solitude. Souvent, au collège (j'ai détesté les années collèges), j'étais seule dans mon coin et je n'avais personne à qui parler. Ainsi, je m'étais enfermée dans une bulle. En fait, au collège, les ado font tous leurs crises d'adolescences donc ils passent leur temps à regarder les autres de haut, à se moquer d'eux. Et moi, je les ignorais et je restais dans ma bulle. Je faisais complètement la sourde c'est à dire que je faisais comme si je n'avais rien entendu (en fait c'est vrai je ne comprenais pas à ce qu'ils disaient Laughing ) mais en même temps, il est parfois difficile d'ignorer ces regards.

Un moment, j'ai failli craquer. J'avais 13 ans et je m'en souviens encore comme si c'était hier. Je me posais toutes sortes de question : pourquoi moi ? pourquoi je suis sourde ? etc... J'avais du mal à accepter ma surdité. Finalement, je m'en suis très bien sortie en m'acceptant telle que je suis et en redoublant cette année-là en 3ème, j'ai pu recharger ma batterie qui était complètement vide.

Au lycée, ca été beaucoup mieux. J'avais changé d'école et les gens étaient plus ouverts. Ils m'ont accepté telle que je suis. Mais en BTS, c'était différent car j'étais la seule fille de ma classe (classe d'informatique donc forcément y'a que des mecs) et les mecs n'étaient pas vraiment très matures. Ils m'ont mis complètement à l'écart et ils restaient entre eux. Mais je m'en foutais complètement car tout ce que je voulais, c'est avoir mon diplome et réussir ma formation.

Actuellement, à SUPINFO, les gens sont supers ! Ils sont très ouverts et acceptent très bien ma différence. En fait, ils ne se rendent pas compte et ils oublient très vite que je suis sourde. Et ils n'hésitent pas à m'aider (la preuve, quelques-uns se sont proposés pour être preneurs de notes) donc ca fait plaisir de voir que les gens ne sont pas indifférentes de moi.

Sinon, je suis très peu avec les gens de mon âge car nous n'avons pas la même maturité. Je préfère être avec des gens plus agés que moi et je m'entends super bien avec eux.

Tu sais Flora, toute ta vie, tu auras des moments difficiles. Tu auras des obstacles à affronter et il faut se battre. Il y a des moments où tu te rends compte que tu ne peux pas faire ceci ou cela mais il ne faut pas que ca t'affecte énormément. Il faut prouver que tu es capable de faire des choses comme tout le monde. Je suis convaincue que tu sauras les surmonter. Et pense à ce chemin que tu as parcouru jusqu'ici. Ce n'est pas maintenant que tu vas abandonner. Et à chaque épreuve, tu t'en sortiras encore plus forte que jamais.

Un jour, mon père m'a dit : "Si tu baisses les bras, tu ne vas jamais y arriver. Mais si, au contraire, tu ne baisses pas les bras, tu vas y arriver". Cette phrase m'a énormément aidé lors des moments difficles. Ca m'a redonné l'envie de me battre et de prouver à tout le monde que je peux faire ce que j'ai envie de faire !

Je suis contente de voir que tu as pu survivre malgré ces moments très difficiles. Tu t'es bien battue et continue comme ca ! Ca me fait plaisir de voir que tu as un but. Et grâce à ta volonté de réussir, tu vas avoir ton bac et continuer ta voie. Tu peux réaliser ton rêve ! :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afideo.org
flovirose

avatar

Nombre de messages : 101
Age : 27
Localisation : Angouleme
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: re: mon témoignage   Lun 30 Mar 2009 - 10:34

Merci Emma d'avoir réagi sur mon parcours. J'ai l'impression de t'avoir déja vue quelque part, peut etre sur un blog. En effet, j'ai fait beaucoup de chemin, j'ai pu me battre, je ne baisse jamais les bras.
J'aime aussi les personnes qui sont agés, plus matures, moi aussi je n'étais pas a laise des gens d'un an de moins que moi. C'est plus agréable, que d'écouter les gamineries des adolescents..

Ton message me fait très plaisir. Car je ne sais pas a qui en parler, je n'ose plus parler de ma surdité, de mes problèmes a mes parents, car jai encore gardé la cicatrice depuis mon redoublement du CE2... Un gros traumatisme, une tragédie que jai connu dans ma vie. Je ne me suis jamais sentie mal... Je suis très heureuse d'avoir Internet, j'ai meme fait un blog si jamais sa vous intéresse de le lire, le voici: http://flovirose.skyblog.com. J'ai découvert des forums, des blogs des sourdes, j'ai fait des connaissances, et sa me fait beaucoup du bien. Car je connais que des entendants dans la vie, et j'avais besoin de parler aux sourds pour qu'on échange nos expériences, nos sentiments... Encore merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flovirose.skyblog.com
Emma

avatar

Nombre de messages : 33
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Mon témoignage,   Lun 30 Mar 2009 - 16:55

Moi aussi, j'ai l'impression de t'avoir vu quelque part. En effet, j'ai tenu un blog mais ca fait un très bon moment que je l'ai supprimé.

J'ai parcouru ton blog et il est très intéressant. Tu montres bien les problèmes qu'ont les sourds au quotidien : des difficultés à participer à une conversation à plusieurs, à y suivre, le fait de faire semblant de rire quand les autres rient, etc..

Si tu as besoin de te confier à moi, n'hésite pas. Tu peux m'écrire en mp. Wink

Le fait d'avoir Internet a changé la vie de beaucoup beaucoup de sourds. Avant il y avait le minitel mais très peu l'avaient. Je voyais mes parents et ma soeur souvent au téléphone et moi je ne pouvais pas téléphoner (en tout cas à l'époque).

Quelle joie j'ai eu quand j'ai eu Internet pour la première fois. A l'époque, c'était un abonnement de deux heures d'internet par semaine mais cela suffisait car je voulais seulement écrire des mails. Ca été un progrès.

Puis vint MSN ! Et là encore, ca a été une énorme révolution. Quel bonheur je ressentais quand je pouvais enfin communiquer avec les autres et en simultané en plus.

Quand il y a eu l'ADSL, il fallait partager la ligne entre le téléphone et internet. Ma soeur voulait téléphoner et moi je voulais aller sur msn. Ca été la bagarre et du coup, la ligne était tout le temps occupée.

Maintenant avec le haut débit, ca règle tous les problèmes. O, peut téléphoner, aller sur msn, chatter, surfer, etc..

C'est fou la technologie et les progrès n'en finissent pas de continuer. Vive Internet ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afideo.org
Axelle
Admin
avatar

Nombre de messages : 2926
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: Mon témoignage,   Lun 30 Mar 2009 - 21:51

Coucou les filles ,

Moi je dis toujours "les difficultées sont faites pour être battues, pas pour nous abattre!!

Vous êtes fortes et avez la vie ndevant vous , des obstacles mais faut se battre Smile

_________________
Axelle maman de Tom (05/06/2004) implanté le 7 Avril 2006 Marque Bionics à Bordeaux et maman de Maxim né le 20/04/2008 entendant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calam



Nombre de messages : 34
Age : 44
Localisation : savoie
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: Mon témoignage,   Dim 28 Juin 2009 - 14:29

Bonjour,
Cela m'a beaucoup émue de vous lire, je me suis pas mal reconnue dans vos propos! Mais, il ne faut pas vous en faire, l'adolescence est l'étape la plus difficile, et pour moi, le meilleur reste à venir. Il ne faut donc pas vous décourager, c'est certain qu'avec notre surdité on porte notre croix constamment surtout lorsqu'on a choisi l'oralisme. Mais vous pouvez être fières de vous, les efforts que vous avez déployé jusqu'à présent vous rend inestimables. Peu de personnes vous arrivent à la cheville!
Je suis maintenant pleinement intégrée dans la vie active, j'ai eu mon bac C (scientifique), j'ai fait 2 ans de prépa véto, puis j'ai passé un concours pour entrer dans la fonction publique et je l'ai eu. Mais mon plus grand bonheur est d'avoir fondé une famille. Je reste convaincue que l'oralisme est le bon choix, même s'il n'est pas le plus facile. Il est pour moi synonyme d'intégration.
Vous pouvez me contacter si vous en avez envie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon témoignage,   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon témoignage,
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Témoignage de M. Alcader, auteur du "Vrai visage de l'Islam"
» LA CONFIRMATION (témoignage)
» VIDÉO: Un réel fait vécu; Jésus m'a sauvé ! Témoignage d'une Québécoise :
» Mon petit témoignage
» besoin de témoignage: qu'est-il advenu des tzr?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les enfants sourds porteurs d'implants cochléaires :: A propos de nos enfants :: Témoignages-
Sauter vers: